Sur les sessions individuelles

Avec Alexandra Kalinine :

  • « J’ai vécu un véritable voyage de guérison en une seule séance ! Alors que j’avais essayé pendant de nombreuses années de donner la vie sans succès, j’ai pu nettoyer mon passé et transformer mon présent. Ainsi, tout obstacle à la naissance de mon fils a été enfin écarté. Merci de tout mon cœur. » Laurence, maman de Victor, 3 ans, Angoulême.
  • « Une session “The Journey” avec Alexandra est un cadeau merveilleux à se faire à soi-même. Son accompagnement compassionnel et respectueux permet d’aller au bout des blocages émotionnels, dans une grande douceur, avec beaucoup d’humour et de créativité…
    J’ai apprécié autant son professionnalisme que ses qualités humaines, et la recommande chaleureusement à toute personne désireuse de faire ce voyage intérieur, si libérateur, qu’est “The Journey”.» Sophie-Lise, Boulogne-Billancourt.
  • « Alexandra m’a accompagnée de sa présence attentive et bienveillante lors de divers « Voyages vers la Guérison » et a fait preuve d’une grande ténacité pour me permettre de vivre les processus jusqu’au bout. Elle a aussi été d’une grande pertinence dans le choix des diverses techniques offertes par la méthode Journey®, afin que je puisse surmonter mes difficultés et relever les défis. Et enfin, Alexandra a toujours pris soin après chaque séance de suivre mon évolution. » Chantale, Montreuil-sous-Bois, 93.
  •  « J’ai fait plusieurs séances avec Alexandra, qui m’a guidée avec grâce et douceur vers ma force intérieure. Grâce à ces séances, j’ai pu mettre fin à une période dans ma vie qui était très difficile à vivre. Quand j’ai retrouvé le vrai calme à l’intérieur, de moi-même, la situation autour de moi est devenue calme aussi ! Maintenant, je vis une vie sereine, emplie de joie et de bonheur. Et quand j’ai un autre challenge dans ma vie, j’appelle Alexandra ! » Yvonne, Magny-le-Hongre.
  • “A l’aube de mes cinquante ans, je sentais encore un blocage au plus profond de moi. Je n’arrivais pas à en connaître la nature. Pourtant après 20 ans de méditation, je me pensais  capable de voir mes noeuds.
    Au cours d’une discussion, je m’effondre en larmes quand quelqu’un me dit ” tu devrais faire confiance en la vie ! “. J’étais choquée, je me croyais optimiste, je suis vexée. J’en parle immédiatement à Alexandra qui me propose une séance de travail.
    Alors qu’elle me demande de la part de qui je sens avoir besoin pour avoir confiance et être heureuse ; je cite mes parents et ma soeur. Et l’on prend rendez-vous pour la fin de semaine, me faisant promettre de regarder les émotions qui montent.
    Trois jours plus tard, je repense à notre future séance, et pense “c’est moi-même qui doit donner la permission !” je ne savais pourquoi, mais cela me semblait limpide. Tout d’un coup une image me revient : à 16 ans je subis un avortement et depuis je suis fermée, j’ai développé un sentiment d’auto-destruction et une interdiction au bonheur – je ne peux ni m’aimer ni aimer quiconque et encore moins être aimée !
    Conséquences : je me fermais au monde. La séance fut vraiment intense et ne cesse de prendre de l’ampleur ! Je me surprends à me voir comme neuve. Cela parait plat, mais pourtant, j’ai lâché cet ancien système et maintenant, je veux prendre  ma place, m’offrir le droit au bonheur. Je ressens jusqu’aux plus intimes cellules de mon corps le bien-être s’installer. Mon rapport au monde a complètement été bouleversé ; je sens ce qui est bon pour moi, j’ose m’affirmer, et surtout je savoure avec délice chaque instant de ma vie devenu félicité. Mes projets professionnels sont enclenchés, mes rapports avec mon fils pacifiés…
    Merci Alexandra, Merci The Journey.” Sidonie, Lille.
  •  « Avant la séance, j’avais souvent mal au ventre et je trouvais plein de gens méchants. Maintenant, j’ose dire “non” si je ne suis pas d’accord. Grâce à mon mentor, l’Ours Polaire et des ballons, j’ai plus de force, de confiance et je sais mieux communiquer. Et en plus, je n’ai plus jamais mal au ventre ! » Kris, 8 ans.
  •  « Un jour, j’avais mal à mon oreille, car j’avais entendu des choses que je n’ai pas aimées. J’avais du mal à m’exprimer ce que je ressentais, mais maintenant j’ai retrouvé le courage et la capacité de m’exprimer. Quand j’ai besoin de l’aide, dans mon imagination, je descends l’escalier, j’ouvre la porte et je demande l’aide à mon mentor Spiderman ! » Rik, 10 ans.